Le chemin du SERPENT de Cécile Colle.

Publié le

 

On se lance dans un projet avec une idée précise

et la réalité est plus précise encore. 

Cecile-Colle 1403       100 7658

Notre projet était de faire ensemble un serpent ayant pour écailles des coquilles d’oeuf et qui soit grandeur nature c’est à dire qui puisse s’intégrer au jardin tant par sa composition que par sa décomposition. Nous voulions des matériaux qui ne nuisent pas à l’environnement biologique et éthique du jardin.

Cecile-Colle 1404

Partant de là, plusieurs questions techniques se sont posées. A savoir quels étaient les matériaux non-agressifs pour la nature et assimilable par elle. Deuxièmement si ces matériaux étaient compatibles les uns avec les autres et s'ils pouvaient être relativement résistant aux intempéries et pour finir, quelles étaient potentiellement nos compétences à utiliser tel ou tel matériaux. Après considération, il s’avère que nous n’avons pas trouvé de solution parfaitement adéquate.

 

 

Video : Anne-Marie Ruspini


Nous avons tout de même réalisé un serpent de glaise. Dans ce labyrinthe de question, notre serpent ne s’en sort pas trop mal ayant trouvé une place agréable dans les herbes fraîches, près de la marre. 

100 7715  100 7714     

La glaise douce à manipuler, se crevasse au soleil et s’effondre à la première pluie.

Mais nous avons décidé de ne pas nous laisser affliger plus longtemps par les contraintes techniques et de transformer le projet pour une plus grande satisfaction. Comme le serpent qui ne piétine pas (et pour cause, il n’a pas de pied le veinard !) il évolue, contourne les obstacles, change de forme et s’il va de travers il arrive bien quelque part ! 

 

Cecile-Colle 1413

L’histoire continue donc.
Le serpent de terre va s’effriter assez rapidement et disparaître pour laisser place à un nid protecteur avec, dedans,  de gros oeufs recouverts de “vraies” coquilles d’oeuf. Mis à part les coquilles, les oeufs n’auront aucune matière organique et par conséquent, ne se décomposeront pas dans le jardin. Ces oeufs seront assez solide pour durer dans le temps et lorsque nous en aurons assez, nous les déplacerons.
Ce nouveau projet nous permet aussi d’utiliser les précieuses coquilles que nous avons épargnées depuis deux mois.100 7754

Qu’y avait-il d’abord, un oeuf, un serpent ou les deux en point d’interrogation ? 

LES OEUFS DU SERPENT