Orgyia Antiqua

Publié le par Antoine

Orgyia Antiqua

C'est le nom de cette magnifique chenille, se balladant tranquillement sur une table du Jardin de Traverse. Son aspect excentrique éveille la méfiance chez les possibles prédateurs, excepté les chasseurs photos qui y voient un régal pour les yeux !

Le papillon mâle vole de jour, tandis que la femelle, aptère (sans ailes), s'accouple et pond sur son cocon. La nature n'est pas forcément un modèle en matière d'égalité des sexes…

Cet insecte n'est pas très rare, mais en régression… évidemment, serait-on tenté de dire, puisque la classe des insectes est la première à voir sa population s'effondrer de manière très alarmante, à cause des pesticides, qui se diffusent et corrompent tout ce qu'ils touchent : végétaux, terre, eau.

Orgyia Antiqua

Les insectes sont donc bienvenus au Jardin de Traverse, ils n'y seront pas empoisonnés. Même s'il est vrai que cela n'est pas toujours compatible avec la tenue d'un potager. Mais si l'on se soucie de préserver la richesse animale, il est logique de lui laisser un milieu favorable, et de faire quelques concessions sur l’intégrité de notre part. Cet accueil vaut même pour Robert-le-Diable (ci-dessus) que l'on avait de fortes chances de croiser au jardin, puisqu'il affectionne les orties !

Orgyia AntiquaOrgyia AntiquaOrgyia Antiqua
Orgyia AntiquaOrgyia AntiquaOrgyia Antiqua